Chatbot : le futur assistant du recrutement ?

Le chatbot est un « agent robot conversationnel ».

Il a été conçu et intégré dans les RH afin d’accompagner les recrutements.

Son but est d’informer et accompagner le candidat au travers d’une boite de dialogue de messagerie instantanée.

Mais alors à quoi sert-il et pourquoi remplacer l’humain par un robot dans le cadre d’un recrutement ?

Chatbot

I. Les avantages du chatbot

Le chatbot est un dispositif attractif et innovant.

L’utilisation de ce robot conversationnel valorise fortement la marque-employeur.

Il rend l’expérience du candidat ludique, au moment où il souhaite postuler et s’informer sur l’entreprise.

Il ne remplace en aucun cas le travail du recruteur et l’entretien préalable à l’embauche, mais permet de vérifier si le candidat correspond bien au poste et à l’image de l’entreprise.

Il est programmé pour expliquer en détails ce que peut apporter l’entreprise au candidat et ses futures capacités d’évolution et de carrière en son sein.

Au travers de son rôle de « guide », il permet de créer une relation de confiance avec le candidat.

chatbot recrutement

 

II. Un risque de déshumanisation du recrutement ?

C’est la crainte première des employés RH qui se voient déjà être remplacés par des robots.

Le chatbot n’a pas été conçu pour remplacer l’homme, mais plutôt pour apporter au candidat des réponses immédiates et pertinentes lors de leurs premières interactions avec l’entreprise.

Le chatbot peut réagir à des requêtes selon un scénario prédéfini par l’homme lors de sa programmation.

L’unique but du chatbot n’est pas de remplacer l’homme mais de donner une première impression de l’entreprise au candidat avant qu’il n’aille plus loin dans sa candidature.

Cela permet de soulager les équipes RH, notamment dans le cadre de la présentation de l’entreprise et de ses perspectives de carrière.

De plus, ce dispositif intelligent permet d’offrir une image moderne et ludique à l’entreprise. Certains chatbots utilisent des phrases humoristiques et des GIFS par exemple. Cela permet d’attirer également les jeunes candidats.

déshumanisation

Si c’est un robot qui détermine la compatibilité culturelle du candidat avec l’entreprise et qui promeut sa marque-employeur, il ne remplace en rien le rôle des RH et l’importance des entretiens.

Cet outil est conçu pour informer le candidat et lui présenter l’entreprise, sa culture et ses perspectives d’évolution.

Il ne prend aucune décision à la place des équipes RH.

Il n’y a donc pas de risque immédiat de déshumanisation des RH. Il s’agit plutôt d’une aide pour les équipes chargées de recrutement, ainsi qu’un gain de temps important lors des campagnes d’embauche.

chatbot